Archives de catégorie : Editos des présidents

Edito 2016

26708_103934436324764_4972298_nMes très chers camarades, nous voilà partis sur 2016. Une année charnière pendant laquelle on peut douter qu’alors que se profile la prochaine échéance présidentielle dans 18 mois, les réformes pourtant indispensables dont notre pays a besoin, puissent réellement être mise en place…Pourtant il y en a une que nous pouvions espérer voir remise aux « calandres grecques » qui, elle, va bien voir le jour c’est la réforme « phare » de notre bien aimée ministre de la santé Marisol Touraine : la nouvelle loi Santé. Quand on la lit, on est tout d’abord frappé par le manque de cohérence de l’ensemble ce qui témoigne plutôt d’une volonté de bien faire voir de remplir les cases d’engagements électoraux de la campagne électorale de 2012 de notre actuel président, dont tout le monde a oublié le détail tant bien d’autres évènements depuis en ont marginalisé le contenu. En tout cas ce n’est pas ce fatras de mesures totalement distinctes les unes des autres qui va permettre une réforme efficace de notre système de santé. L’une d’entre elle nous touche nous médecin tout particulièrement où cela fait mal, je veux dire au portefeuille. L’idée d’instaurer un tiers payant généralisé est bien curieuse alors que l’accent est moins dans la loi sur les efforts à faire pour réduire le déficit de la Sécurité Sociale. Pourquoi les initiateurs de l’Assurance Sociale obligatoire pour tout le monde en 48 avaient-ils instauré un ticket modérateur (modeste), mais bien pour responsabiliser le consommateur sur le fait que la santé coûte quelque chose. En fait elle coûte même très chère, et le peu de frais qui peut être réclamé aux français est une misère.

Avec toutes mes amitiés à tous.

Dr Xavier LONIEWSKI
Président du SAMA

EDITORIAL du Président fin 2014/2015

Ou allons-nous ?president2011.jpg

Mes chers camarades,

Vous comme moi et moi comme les autres, nous avons trop souvent le nez dans le guidon de notre vélo : occupés à pédaler pour avancer, nous ne voyons plus ni l’arrivée, ni le bord de la route.

Vous avez bien saisi la parabole : les efforts quotidiens, les soucis de tous ordres peuvent nous faire oublier notre environnement par un « effet tunnel » comme diraient les pratiquants du tir.

Si nous prenons un peu de hauteur nous verrons une route encore incertaine, voire menaçante, devant nous :

– attaques contre l’Armée en général et le Service de Santé des Armées en particulier, coupables d’exister et de coûter, moins présentables ou valorisants médiatiquement que les ONG mais encore une fois servant de variable d’ajustement bien pratique aux grands budgets nationaux ; les mammouths – Education Nationale, Sécurité Sociale, Collectivités territoriales,…- seront préservés, mais espérons qu’il y aura suffisamment de militaires d’active disponibles pour animer les futures cérémonies du 11 Novembre !

– attaques contre les médecins ex militaires, qui osent continuer à travailler et à faire valoir leurs droits, mêmes symboliques : un tel parcours atypique est vite catalogué comme suspect par les différents organismes qui nous encadrent, et les chicaneries et vexations s’ensuivent tout naturellement.

– attaques contre nos anciens et par ce biais contre nous tous avec un procès aussi bien de mémoire que d’intention ou de nostalgie dénommé « Dérives de la médecine coloniale ».L’épidémie Ebola soulève moins l’indignation de nos journalistes  contre les acteurs et décideurs politiques dans cette tragédie qui se passe maintenant !

– défaut de défense : sans porte parole officiel les anciens médecins militaires se défendent comme ils travaillent, de manière individuelle insuffisamment organisée. Même médecin respectable vous n’êtes plus sur un piédestal, c’est à vous d’aller chercher le podium en construisant votre carrière de manière éclairée ; des valeurs aussi sûres que le Val de Grâce ou les pensions de retraite peuvent vaciller.

Soyons lucides, il faut être regroupés et bien savoir sur qui compter en cas de difficultés. Vous comptez sur le SAMA et vous avez raison ! mais le SAMA doit pouvoir compter sur vous :

Nous risquons l’éclatement du peloton, et toujours pour les mêmes mauvaises raisons : pas assez de nouveaux membres actifs et des cotisations impayées. Partiriez-vous sans huiler la chaîne de votre vélo en vous disant qu’il y aura toujours un coureur devant ou derrière pour vous dépanner sur la route ? Cette route est fort longue jusqu’à la retraite définitive …

Alors pédalons et avançons sur La route que nous avons choisie, soyons fiers du chemin déjà parcouru et des étapes avalées, ouvrons nos yeux sur les trous devant le guidon mais aussi sur le public autour de nous, repérons les chauffards qu’il faut remettre à leur place (dans le fossé !) et attachons nous à rester dans un peloton bien groupé.

Soyons unis !

Bonne lecture, et meilleurs vœux 2015 à vous et à vos proches

Dr François CHASSAING
Président du SAMA
Et Dr François DAVID
Secrétaire Général du SAMA